lundi 28 août 2017

A Nancy cet été, pas de vacances pour les PV

A Nancy cet été, pas de vacances pour les PV
En cee n d’été à Nancy, notre belle cité ducale est visitée par de nombreux touristes et on ne
saurait que s’en réjouir. Malheureusement j’ai pu le constater, ces touristes repartent souvent avec un
pe!t cadeau inaendu, un PV pour sta!onnement non acquié. Autant dire que ce pe!t souvenir
fait vite oublier les beautés de la Place Stanislas.
En e'et, il semble que les contractuels redoublent d’e'ort en cee période es!vale, même les rues
résiden!elles qui ne sont pas dans le cœur touriste sont frappées par cee épidémie de pe!ts papiers
bleus. Cest d’autant plus étonnant que cee période est habituellement la plus favorable pour le
sta!onnement, nombre de nancéens étant en congés, les places disponibles sont nombreuses.

En cette fin d’été à Nancy, notre belle cité ducale est visitée par de nombreux touristes et on ne saurait que s’en réjouir. Malheureusement j’ai pu le constater, ces touristes repartent souvent avec un petit cadeau inattendu, un PV pour stationnement non acquitté. Autant dire que ce petit souvenir  fait vite oublier les beautés de la Place Stanislas.

En effet, il semble que les contractuels redoublent d’effort en cette période estivale, même les rues résidentielles qui ne sont pas dans le cœur touriste sont frappées par cette épidémie de petits papiers bleus. C’est d’autant plus étonnant que cette période est habituellement la plus favorable pour le stationnement, nombre de nancéens étant en congé, les places disponibles sont nombreuses.
Je comprends l’argument qui nous est donné quand nos rues, les unes après les autres deviennent payantes, il faut favoriser le turn over journalier des voitures pour éviter les voitures ventouses, mais cet argument perd tout fondement en période de vacances alors que les voitures sont moins nombreuses.

Alors si l’objectif de cette verbalisation sévère est de faire fuir le client et les touristes du centre ville, je pense qu’il est en passe d’être atteint.

Je me pose donc cette simple question : Pourquoi la ville qui dépense des sommes très importantes pour faire des études afin de revitaliser le centre ville et le rendre plus attractif, ne comprend pas qu’en faisant de l’automobiliste une persona non grata, une tirelire ou un gibier, elle ruine le commerce et décourage les touristes de toute velléité de prolonger leur séjour dans notre belle cité. Je ne parle même pas de la mesure catastrophique pour nos restaurateurs, du stationnement payant entre 13 et 14h.

Alors de grâce, sans instaurer la gratuité du stationnement en ville pendant l’été,  pourquoi ne pas faire preuve d’un peu plus d’indulgence, voire de compréhension et pourquoi pas d’intelligence, les Nancéens le méritent.

Grégoire Eury
Conseiller régional FN 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire