dimanche 5 mars 2017

Dominique Bilde au Parlement Européen sur le programme Europe Créative

Bruxelles 02/03/17

Merci Monsieur le président, chers collègues,
Je salue le travail du rapporteur avec laquelle je partage certains constats et préconisations pour la mise en œuvre du Programme Europe Créative.
Ø  le rapport reconnaît en effet la complexité de la structure administrative et financière, notamment pour les PME et exhorte la Commission à plus de simplification, en particulier pour les procédures de candidature ;

Ø  je soutiens par ailleurs les recommandations du rapporteur sur les projets de traduction littéraire qui devraient prévoir la promotion des livres et de la lecture, objectifs qui sont fondamentaux à mon sens, non seulement pour la santé de nos industries mais également dans leur dimension éducative ;
J’ai cependant des réserves sur d’autres points, cela ne vous surprendra pas :
Ø  vous vous plaignez du budget limité mais n’hésitez pas à soutenir et vouloir pérenniser la mesure spécifique en faveur de l’intégration des réfugiés (1, 6 million d’euros) ; je vous rappelle que ce n’est pas aux États membres et aux contribuables européens de soutenir vos délires immigrationnistes ;

Ø  Je souligne également que vous venez de concéder au Conseil et à la Commission lors du trilogue pour l’année européenne du patrimoine culturel que 4 millions d’euros proviendraient du budget Europe Créative, sur les 8 millions au total que vont nous coûter cette grande opération de communication ;
Ø  dans cette logique, je m’oppose à toute augmentation du budget du programme et j’ai déposé des amendements afin de :
- réaffirmer que du fait de ce budget limité, le programme devrait se concentrer sur le financement des entreprises européennes. Je m’oppose donc à tout nouvel élargissement aux pays tiers ;

- et je souhaite rappeler la nécessité de laisser la possibilité aux États-membres de conserver leur « exception culturelle » en garantissant que la culture reste en dehors des négociations des traités de libre-échange. Vous m’opposerez que c’est déjà le cas, mais il est toujours bon de rappeler des principes fondamentaux, afin qu’ils ne cèdent pas aux sirènes du marché global.

Au final, si je compte m’abstenir sur ce rapport, je ne peux pas m’empêcher de constater avec tristesse votre capacité à rendre tiède même la meilleure des idées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire