mercredi 27 avril 2016

Communiqué du FN54 : Encore une entreprise qui disparait en Lorraine !

C'est avec beaucoup de regret que nous avons appris la semaine dernière la vente aux enchères de l’ensemble des biens et de l’appareil productif  de la scierie Herlet à Marainviller dans le Lunévillois.

Mise en liquidation judiciaire en juin 2015 avec pour conséquence une trentaine d'emplois perdus, cette entreprise familiale est victime de la concurrence des acheteurs chinois qui ont fait monter les prix dans le marché des grumes.

Malgré une manifestation à Paris pour demander que l’Etat prenne des dispositions, l’inaction du Gouvernement entraine de nouveau la disparition d’une entreprise Lorraine !

L'Etat chinois aide et subventionne ses entreprises. La France, elle,  s'y refuse, contrainte par les règles ultra- libérales de l'Union Européenne.

Pour éviter de tels drames, le Front National propose d'arrêter le soutien exclusif de l’Etat aux très grandes entreprises et d’intervenir prioritairement en faveur des PME/PMI car ce sont elles qui représentent aujourd’hui le plus grand vivier d’emplois en France.

 
Pascal BAUCHE
Conseiller municipal de Lunéville
Conseiller Communautaire à la Communauté de Communes du Lunévillois

mardi 26 avril 2016

Communiqué : Parlement européen - le retour de la Pravda!

La commission culture du Parlement européen prépare actuellement un avis sur la "communication stratégique de l'Union visant à contre la propagande dirigée contre elle par des tiers". Tout est dans le titre! Le rapporteur, convaincu que le résultat du dernier référendum au Pays-Bas est le fruit d'une propagande russe à l'encontre de l'Union européenne, appelle Bruxelles à agir contre toute opinion anti-européenne qui ne peut relever que de la désinformation.
 
Les médias "indépendants" devront ainsi être formés par des "bonnes pratiques", tandis que, dans les écoles, les élèves devront apprendre à distinguer le bon grain de l'ivraie. On attend avec impatience la prochaine étape qui prendra probablement la forme d'un organe de presse officiel, dans un contexte qui n'est pas sans rappeler celui de la Guerre froide.
En effet, ce texte fait explicitement référence à la Russie comme premier agent d'influence qui tenterait par tous les moyens de déstabiliser l'Union Européenne en muselant la liberté d'expression. Étrangement, le rapporteur n'a pas jugé bon de mettre en cause son nouvel allié Turc, lequel n'est pourtant pas réputé pour être un ardent défenseur du pluralisme d'opinions : rappelons que, rien que sur ce dernier mois, la Turquie a refusé l'entrée sur son territoire à un correspondant de la télévision allemande ARD ; que le gouvernement d'Erdogan a souhaité bloqué l'antenne locale de l'organe de presse russe "Sputnik" ; ou encore, que la Commission européenne a dû retirer une subvention à un orchestre allemand ayant eu l'outrecuidance de présenter un spectacle sur le génocide arménien.
Il semblerait que ceux qui souhaitent encore porter une voix dissidente au sein de l'Union européenne n'aient plus qu'à apprendre le turc.
Dominique Bilde
Députée Française au Parlement Européen

mercredi 20 avril 2016

Communiqué : L'Union européenne n'aime pas les jeunes !

Communiqué de Dominique Bilde, Député européen membre de la commission culture et éducation et de Dominique Martin, Député européen et membre de la commission emploi et affaires sociales

Au Parlement européen, à chaque semaine sa nouvelle formule miracle pour résoudre les multiples crises que traversent les peuples européens. La dernière potion magique en date nous est concoctée par les commissaires Marianne Thyssen en charge de l'emploi et Tibor Navracsics, grand gourou des eurocrates pour  la culture et l'éducation. Leur remède s'appelle "Agenda pour des compétences nouvelles pour l'Europe" et serait destiné à soigner le chômage des jeunes.
Rappelons que, de leur propre aveu, aujourd'hui en Europe, 30% des personnes ayant un diplôme d'enseignement supérieur seraient surdiplômés, tandis que 40% des employeurs peinent à trouver des employés ayant les compétences adéquates. S'il faut évidemment soutenir une meilleure adéquation des études avec les besoins du marché de l'emploi et revaloriser l'apprentissage et la formation professionnelle, il est douteux que le salut vienne des propositions de Bruxelles qui pense lutter contre le chômage via des procédés nébuleux tels que "l'alphabétisation numérique".
Les oligarques qui attendent des jeunes qu'ils remettent leur avenir entre les mains de l'Union européenne semblent oublier que ce sont eux les responsables de cette situation. La  directive sur les travailleurs détachés  n'a eu pour effet que la légalisation du dumping social, et les politiques d'austérité ont conduit à des coupures budgétaires extravagantes dans les secteurs prioritaires tels que l'éducation tout en stimulant les délocalisations.
Rendre les jeunes "employables", selon l'expression employée et dégradante, c'est bien. Mais si l'UE les aimait, elle arrêterait de détruire les emplois.

mardi 12 avril 2016

Les élus du FN54/55 en formation à Paris

 Les élus FN54/55 autour de Marine Le Pen



Communiqué : Au Parlement européen, Républicains et PS main dans la main pour voter l'endoctrinement de nos enfants


Une partie des Républicains aura beau jeu de continuer à nous faire croire qu'ils défendent la France, sa souveraineté et ses valeurs. Ils viennent de voter comme un seul homme ce mardi le rapport d'un député socialiste portant sur "Apprendre l'Union européenne à l'école", qu'on aurait également pu appeler " Obligeons les futurs citoyens à aduler le pouvoir de Bruxelles".

S'inquiétant de la montée de l'euroscepticisme, les députés du Parlement n'ont rien trouvé de mieux que d'y répondre en augmentant encore un peu plus l'influence de l'UE dans tous les domaines de l'éducation, de la formation des enseignants en passant par l'apprentissage par les élèves d'une Histoire officielle vantant les bienfaits de notre bonne mère la Commission européenne. Bienvenue dans le meilleur des mondes, un monde évidemment sans frontière, multiculturel et dans lequel les étudiants toujours plus "mobiles" et déracinés n'ont plus qu'à jurer fidélité éternelle au pouvoir de Bruxelles.

Que ce texte soit par ailleurs en totale contradiction avec les Traités européens qui prévoient que les États membres gardent la compétence pleine et entière en matière d'éducation n'a pas perturbé les fidèles, Républicains et Socialistes confondus, de la grande religion euro-mondialiste. La messe est dite.

Dominique Bilde
Députée Française au Parlement européen 
Conseillère Régionale 

jeudi 7 avril 2016

Communiqué : Votre migrant chez vous en Meurthe et Moselle

Mathieu Klein, président PS du département de Meurthe-et-Moselle demande aux habitants du département d’accueillir des migrants chez eux.

Prétextant le contexte international et voulant émouvoir nos concitoyens en faisant l’ignoble récupération politique de la photo du petit Aylan, monsieur Klein espère encourager les habitants du 54 à prendre sous leur aile un migrant dans leur foyer.
Nous nous demandons si Mathieu Klein est au courant de la réalité souvent dramatique du quotidien d’une bonne partie des concitoyens. En effet, avant de vouloir placer des migrants dans les foyers de nos habitants, ce cher monsieur ne se demande pas si les foyers arrivent à subvenir à leurs besoins ou ne serait-ce qu’à élever comme ils le voudraient leurs propres enfants ?
Nous nous étonnons que monsieur Klein n’ai jamais demandé à la population d’accueillir dans leur logement des SDF, ressortissants français vivant dans la rue depuis des années.
Il est vrai qu’au Parti Socialiste, on s’occupe d’abord de la misère du monde entier puis, les Français, ça, nous verrons plus tard. « Faire du social en prenant aux pauvres pour donner aux autres ». Voilà la véritable devise du PS.
Le Front National de Meurthe-et-Moselle encourage donc Mathieu Klein à accueillir plusieurs migrants à son domicile afin de donner le « bon exemple » avant demander à nos concitoyens un effort supplémentaire dû à une situation géopolitique pour laquelle ils n’y sont pour rien.

Dominique BILDE
Secrétaire Départementale du FN de Meurthe-et-Moselle
Conseillère régionale d’ACAL
Députée Française au Parlement Européen