samedi 19 décembre 2015

Résultats du 2nd tour des Régionales

33,78% en Meurthe-et-Moselle - Merci !!

2nd tour : 94891 voix

Nous tenons à remercier tous les adherents, les militants et les électeurs de ce beau score. Nous gagnons 14000 voix en Meurthe-et-Moselle et nous progressons partout en France et sur la Région.

Nous aurons donc 46 élus régionaux en ACAL avec 37,08% pour vous représenter et 6 élus de notre département.

 
Vos élus pour le département:

- Grégoire Eury, Conseiller à la CCI, Nancy

 
- Dominique Bilde, Commerçante et gestionnaire immobilier, Députée Française au Parlement Européen, Vandoeuvre-les-Nancy/Lagarde

 
- Pascal Bauche, Ancien Militaire, Conseiller Municipal et Communautaire de Lunéville

 
- Francine Haack, Retraitée du médical, Villers-les-Nancy


 
- David Masson-Weyl, Etudiant à Sciences Po Paris
 


- Jennifer Stephany, Vendeuse en automobile, St Nicolas de Port

 

jeudi 10 décembre 2015

Réaction du FNJ 54 sur la lettre des Présidents des universités d'ACAL

Le FN 54 tiens à féliciter le civisme des présidents d’université de la grande région et encourage pleinement cette initiative républicaine  désintéressée.

Nous sommes d’accord avec les instances universitaires en charge de la formation de notre jeunesse, il est en effet de leur compétences de leur donner les moyens et les capacités de se construite un avis propre et indépendants, loin de toute pression ou démagogie infantilisante.

Voila pourquoi cette « lettre » doit aider les jeunes à savoir pour qui voter, ceux qui leur laisse le choix et font confiance en leur libre arbitre ou ceux qui ne faisant confiance ni en leur intelligence et ni  leur capacité de clairvoyance pensent  nécessaire de leur dicter quel comportement adopter en tant que « bon »citoyen. Apres le cours magistral mais toujours trop théorique, je suggère aux étudiants de la grande région de passer aux travaux pratiques.

Nous leur demandons aussi d’aller voter massivement dimanche, car  c’est leur avenir qui est en jeu.

Le Front national est le premier parti chez les jeunes et nous en sommes fier, cela prouve que notre jeunesse n’a pas peur de l’avenir et qu’elle n’obéit pas au diktat de la bien pensanse qui nous a amené à l’impasse politique et économique.

Les dettes des donneurs de leçons c’est notre jeunesse  qui devra  les honorer, c’est déjà une hypothèque sur leur avenir.  N’acceptez pas le legs de ceux qui ont surfé sur les trente glorieuses et l’héritage d’un système  qui vous abandonne au seuil des  « trente piteuses » avec comme seul viatique  la culpabilité et la  bien pensance,


Dites non à la dictature des cheveux gris, cette élection c’est l’occasion de changer votre avenir, l’avenir vous appartient, l’avenir nous appartient, nous le construirons ensemble. Dimanche si vous le voulez  c’est votre 68, vos pavés c’est votre bulletin de vote. 

mercredi 9 décembre 2015

Soirée électorale du 1er tour des Régionales

Le FN54 était Place Stanislas après les excellents résultats dans notre département du Front National. 
Merci aux 79810 électeurs. Avec 34,88% nous sommes le 1er parti de Meurthe-et-Moselle ! 




mardi 1 décembre 2015

Presse - Florian Philippot à Nancy : « PRIVILÉGIER LES TPE-PME »

Lien : http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2015/12/01/florian-philippot-privilegier-les-tpe-pme

Nancy. L’apprentissage, l’accès à la commande publique, les travailleurs détachés, les charges sociales… Florian Philippot, accompagné de Dominique Bilde, députée européenne, est venu hier à Nancy évoquer les problématiques touchant les artisans et entrepreneurs locaux.
En campagne, la tête de liste du FN aux régionales en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, a fait une halte dans une brasserie nancéienne pour rencontrer quelques chefs d’entreprise et évoquer avec eux son programme. « Le soutien à l’emploi en privilégiant nos TPE-PME et nos artisans locaux est pour moi primordial », a expliqué le n° 2 du Front national. « Pour l’attribution des marchés publics, nous favoriserons les entreprises locales en activant les critères sociaux et environnementaux. Nous mettrons en place également un dispositif qui conditionne les aides financières accordées aux entreprises : toutes les aides devront inclure des engagements de maintien de l’activité sur place et, en cas de délocalisation, ces aides devront intégralement être remboursées à la région. Tout le monde se souvient trop bien de ce qui s’est passé avec le projet SkyLander… Cela a coûté 21 millions d’euros aux contribuables lorrains ! »