lundi 30 novembre 2015

Florian Philippot et Dominique Bilde à Vandoeuvre devant la caserne Faron

Florian Philippot était aujourd'hui à Vandoeuvre avec Dominique Bilde devant la caserne Faron devant accueillir des "migrants".

Lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=O5s8DsLuZzY
 
 

mercredi 25 novembre 2015

Vidéo : Intervention de Dominique Bilde au Parlement européen sur le bien-être animal




Intervention de Dominique Bilde – 23/11/15
OQ – Stratégie européenne pour le bien-être animal 2016-2020

(Merci Monsieur le Président)

Alors que la stratégie sur le bien-être animal 2012-2015 arrive à son terme, je me félicite de voir cette question mise à l'ordre du jour et j'espère que nous établirons une nouvelle stratégie pour la période 2016-2020.

Si l'article 13 du TFUE nous indique que « l'Union et les États membres tiennent pleinement compte des exigences du bien-être des animaux en tant qu'êtres sensibles », il nous faut aller plus loin dans la défense animale et lever toutes les ambiguïtés qui demeurent dans nos stratégies en la matière.

Ainsi, en matière agricole justement, la multiplication des élevages intensifs en France et en Europe avec la menace du TTIP, me font craindre pour le bien-être animal, l'environnement mais aussi pour la santé humaine. J'ai condamné par exemple les élevages comme la ferme de 1200 taurillons en Alsace, les 1000 vaches dans la Somme, les 1000 veaux dans la Creuse ou encore la porcherie industrielle de Poiroux en Vendée.

Autre point important : L'expérimentation animale. Je déplore que l'initiative citoyenne sur la vivisection n'a pas été suivie par la Commission. J'estime aussi nécessaire qu'au vu des moyens actuels de la science mais aussi des résultats peu probants de l'expérimentation sur les animaux que celle-ci soit définitivement interdite et remplacée progressivement par des méthodes alternatives.

Je voudrais aussi attirer l'attention sur les effroyables souffrances des animaux mis à mort sans étourdissement préalable avant l'abattage. Il est primordial dans un premier temps d'obliger à un étiquetage détaillé sur les modes d'abattage des viandes (il en est de même pour les fourrures) puis ensuite il faut rendre l'étourdissement obligatoire des animaux avant la mise à mort ou l'abattage et la suppression des dérogations dans le cadre de l'abattage rituel.

D'autre part, il faudra veiller particulièrement à mieux lutter contre tout trafic d'espèces animales et de produits tels que l'ivoire. Les auteurs de ses actes devront être plus sévèrement punis.

Enfin, je crois nécessaire de veiller à ce que les États membres suivent les meilleures pratiques existantes pour la gestion efficace et humaine des chiens errants et des chats sauvages.

Je vous remercie,


lundi 23 novembre 2015

Presse : Meurthe-et-Moselle - la liste FN est complète

La liste meurthe-et-mosellane du FN est complète et celui qui se proclame « premier parti de France » a repris sa campagne vendredi à Tantonville avant de réunir ses troupes hier à Laxou, hôtel Ariane.
L’essentiel des compétences de la Grande Région se portant sur l’économie, encore étoffées récemment, les frontistes y consacrent une grande part de leur argumentaire. 

« Lorsqu’on est aux commandes de la Grande Région, on a des moyens de faire pression sur l’État en faveur des PME-PMI, commerçants et artisans », plaidait ainsi Dominique Bilde, n°2 sur la liste meurthe-et-mosellane. « Et même la région elle-même peut activer le levier du patriotisme économique. Notamment dans le cadre d’appels d’offres publics où l’on peut favoriser les entreprises locales. » 

Plus largement, le N°1 de la liste Grégoire Eury plaide pour la simplification administrative à l’endroit des petites et moyennes entreprises. Le cas des commerçants de centre-ville dont le chiffre d’affaires accuse une baisse est également au centre des préoccupations (« Est-ce bien raisonnable de refouler la voiture hors de la ville ? ») et pour ce qui est de la Grande Métropole bientôt en vue, la tête de liste signale « qu’il faut être attentif à ce que les entrepreneurs situés en dehors de ces métropoles n’en soient pas lésés pour autant. »

Liste FN 54 : Grégoire Eury ; Dominique Bilde ; Pascal Bauche ; Francine Haack ; David Mason-Weyl ; Jennifer Stephany ; Michel Dufay ; Maryvonne Hoffmann ; Cédric Marsolle ; Nadine Hanzo ; Dominique Sauget ; Céline Dolcemascolo ; Billy Winkes ; Katherine Pourcher ; Sébastien Pluntz ; Sabine Barbier ; Frédéric Dawiskiba ; Monique Delong ; François Voinesson ; Christine Besançon ; Denis Roger ; Edith Walter ; Patrick Sinkec ; Nathalie Roussel

Lien :  http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2015/11/22/meurthe-et-moselle-la-liste-fn-est-complete 



 

Communiqué de Dominique Bilde : Adhésion refusée du Kosovo à l’UNESCO : quand le bon sens s’invite sur la scène internationale

Tant pis si cela choque ceux qui, hier, brandissaient le principe de l’intégrité territoriale vis à vis de l’Ukraine mais n’ont pas hésité, il y a près de 10 ans maintenant, à brader morceau par morceau la Serbie. Ce lundi, les représentants des États-Membres à l’UNESCO (L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture) ont fait preuve d’une étonnante sagesse en refusant au Kosovo le statut d’État membre permanent de cette institution.

Réunies en conférence générale à Paris, les nations membres présentes ont en effet dû soudainement se souvenir du principe de réalité qui veut que le Kosovo n’est un État indépendant ni par son histoire, ni par sa culture et encore moins par sa reconnaissance sur la scène internationale.

Rappelons en effet que le Kosovo n’est toujours pas admis en tant qu’État souverain par l’ensemble des membres de l’ONU, étant notamment contesté par certains membres du Conseil de Sécurité mais également par cinq États-Membres de l’Union européenne (Espagne, Chypre, Grèce, Roumanie, Slovaquie).

Il semble donc raisonnable que sur 142 votants, 50 aient souhaité voter contre l’adhésion du Kosovo à l’UNESCO et 29 aient préféré s’abstenir.

Mais ce n’est pas seulement cette absence de reconnaissance juridique incontestée et incontestable qui aujourd’hui a fait défaut au Kosovo pour entrer dans ce cénacle de la culture internationale. Les membres permanents ont dû – pour une fois – avoir la mémoire longue et se souvenir de la véritable épuration ethnique menée contre les Serbes du Kosovo entre 1999 et 2004 – 235 000 chassés de chez eux en moins de dix ans – ; ils ont du se souvenir qu’une entité capable de détruire plus de 150 églises et monastères durant cette même période n’avait peut-être pas sa place dans une institution dont le but et la valeur première est la protection du patrimoine et de la diversité culturelle.

Il ne nous reste plus qu’à souhaiter qu’à l’avenir, les autres pans des relations internationales se fondent eux aussi sur la même sagesse.

Dominique Bilde


 

Communiqué de presse de Florian Philippot, candidat tête de liste régionale en Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine

Alors que le peuple français est conscient des dangers que représentent les arrivées massives de migrants parmi lesquelles peuvent s'infiltrer des djihadistes, comme les attentats de Paris l'ont malheureusement démontré, il ne se passe pourtant plus une semaine sans que la Lorraine n'ouvre les portes de ses centres d'hébergement. Voilà des semaines que mon équipe le dit, qu'elle écoute les habitants des communes concernées, sans que la politique ne change.

Après les habitants de Tantonville, notamment, ce sont ceux de Vandoeuvre-lès-Nancy qui se voient imposer l'arrivée de nouveaux migrants en Meurthe-et-Moselle.

J'accuse d'irresponsabilité les autorités qui acceptent ces hébergements contre l'avis des populations. J'annulerai les subventions régionales aux migrants si je suis élu président du Conseil régional en décembre, et je consulterai directement la population de la grande région sur ces arrivées. La région doit prendre sa part dans la lutte contre l'immigration clandestine et le risque islamiste et non inciter l'arrivée de migrants supplémentaires.
Florian Philippot


jeudi 19 novembre 2015

Tractage et Collage à Tantonville

Aujourd'hui, des frontistes emmenés par Dominique Bilde sont allés coller et tracter à Tantonville, petite commune qui doit accueillir des "migrants". La réunion qui devait se tenir pour l'arrivée des "migrants" a d'ailleurs été annulée sans explications aux habitants.
 
 

lundi 16 novembre 2015

Paris- Attentats du 13 Novembre

Nous suspendons notre campagne régionale jusqu'à nouvel ordre. Solidarité avec les victimes et les familles et soutien aux forces de l'ordre.


mardi 10 novembre 2015

Intervention de Dominique Bilde au Conseil Régional de Lorraine : DM 1 - Budget

Intervention de Dominique Bilde – 5/11/15
Décision Modificative 1

Monsieur le Président,  Chers collègues,
(Je vais vous faire globalement l’explication de vote et l’intervention sur cette DM1 si vous me le permettez)

Pour cette dernière séance plénière au sein de la Région Lorraine avant que cela ne devienne le monstre bureaucratique ACAL, je voudrais faire le bilan à travers cette décision modificative d’une mandature UMPS puisque vous votez 98% des décisions ensemble régulièrement. Je n’oublie pas vos alliés communistes qui n’hésitent d’ailleurs pas à subventionner les grandes multinationales … Ah il est bien loin « le grand parti des travailleurs » … les Français ne sont plus dupes et les catégories populaires, ouvriers, paysans et employés se tournent majoritairement vers le Front National et vous en aurez encore la preuve les 6 et 13 décembre prochain !

Cette DM1 ne modifie qu’à la marge le budget régional avec 4,7 Millions € en dépenses et recettes (à peine 0,4% du Budget primitif 2015)  mais je noterai tout de même une baisse spectaculaire des crédits FEDER de 10,5 Millions € (pas compensés par la hausse de 4,2 Millions € des crédits FSE). D’ailleurs, vous le savez et je le répète régulièrement ici, votre Union Européenne que vous chérissez tant affiche toujours des retards de paiement considérables. En 2014, il y avait 217 milliards € de reste à liquider portant sur la période 2007-2013 et combien de fonds européens toujours pas versés à notre seule Région Lorraine ? Le Bilan doit m’être donné en décembre selon vos propos, sûrement donc après les élections, c’est bien facile …

Sous votre mandature, la dette a littéralement explosé passant de 138 Millions fin 2003 à 986 Millions €  fin 2014 (Partenariat privés publics compris) soit une hausse de 614% !!! Cette année encore, nous y serons pour 79 Millions € d’emprunts. Sur la grande région ACAL, la dette cumulée des 3 régions sera ainsi quasi équivalente au futur budget régional (2,3 milliards € !). En terme d’investissements, nous serons la dernière région française. Preuve que la différence entre une gestion de gauche et une gestion de droite n’existe pas. Ce sont les mêmes politiques et les mêmes erreurs qui produisent donc évidemment les mêmes effets : toujours moins de service public, toujours moins de croissance, toujours plus de pauvreté, de chômage ou d’immigration.

A ce titre, cette décision modificative est édifiante sur plusieurs points :

-         Le soutien à l’agriculture qui, si vous affichez une progression de 63%, ne cache pas le fait que les petites exploitations sont oubliées au profit d’une agriculture extensive mais nous y reviendrons peut-être avec l’aide au fourrage discutée prochainement

-         La baisse de l’aide aux entreprises qui passe de 26,8 Millions € à 20,9 Millions € alors même que ce point nécessiterait des crédits supplémentaires notamment en faveur des TPE/PME
Enfin, cette DM doit financer le vote des opérations de la dernière permanente d’octobre et nous revoilà avec les 200000€ pour « répondre à une situation d’urgence et d’apporter un soutien spécifique en faveur de l’accueil des réfugiés en Lorraine ». Les fameux « migrants » qu’il faut soutenir alors même que la Lorraine compte 327000 pauvres (chiffres INSEE). A quand un plan d’urgence pour nos pauvres et nos SDF ?

De plus, de l’aveu même du Conseil économique et social, qui est loin d’être une officine du Front National, il faut s’interroger sur les modalités de mise en œuvre de cette aide supplémentaire qui prendra la forme d’une « aide à l’équipement ». Le CESEL invite le Conseil à ne pas créer un nouveau dispositif  qui serait, je cite, « complexe et au final inefficace. Par ailleurs la destination des fonds régionaux, et leurs bénéficiaires, interrogent les membres de la commission ». Nous avons donc doublement le droit de nous interroger sur ce dispositif que le Front National abrogera évidemment après l’élection de Florian Philippot à la tête de la grande région ACAL !!

Vous l’aurez évidemment compris, pas plus que votre Budget primitif ou supplémentaire, je valide votre décision modificative et notre groupe votera donc CONTRE. Les Lorrains sont en droit d’attendre une autre politique que celle menée depuis des années,

Je vous remercie

Intervention de Dominique Bilde au CRLorraine : Projet Climate City - 6/11/15



Intervention de Dominique Bilde – 6/11/15
Mise en œuvre des politiques régionales
Projet Climate City
Monsieur le Président,
Chers collègues,
 
Le projet Climate City pour lequel nous injections 92000€ pour la seconde phase d'étude sur la zone de Chambley doit consister en la création « d'un pôle aéronautique unique en Europe » orienté autour des changements climatiques.
Les objectifs sont comme d'habitudes ambitieux : « créer une nouvelle économie », « soutenir la croissance et le développement des pays émergents » comme une volonté de vouloir changer le monde avec un autre projet régional dont on peut douter naturellement des effets. Tout du moins sur l'économie locale d'une part puisqu'il semble que votre vision soit globale, je n'ose dire mondialisée même si c'est le cas puisque n'ayant pas réussit à augmenter la croissance en France et en Europe, vous envisagez désormais de soutenir celle des pays émergents avec ce projet. Tout un programme … ! Il est vrai que depuis 1973 en France « on a pas de pétrole mais on a des idées » …
 
Après les millions engloutis dans le hangar pour un dirigeable qui n'est jamais venu et puis dans le mirage que fut Skylander, vous n'hésitez pas à poursuivre dans cette voie et dans le développement d'un secteur en Lorraine qui ne semble pas prendre. Pourquoi ne pas se concentrer sur l'économie de la santé ou l'agroalimentaire plutôt que de se disperser ?

Heureusement les travaux d'aménagements du site sont déjà réalisés depuis l'épisode Skylander (36 Millions € je le rappelle!), il nous restera à savoir combien en subventions pour soutenir le projet ? Pour l'instant 92000€ d'études seulement … et après une ardoise à 21 Millions € pour le Conseil Régional et 23 Millions € pour l'Etat avec Skylander, combien ici avant que vous remarquiez que vous n'avez pas réussi à créer votre nouvelle économie du futur ?
 
En terme de développement durable, n'avons-nous pas aussi implanter à Commercy l'usine Safran dans le domaine aéronautique ? Pourquoi ne pas tout regrouper plutôt que de vouloir disperser sans arrêt les différentes entités et entreprises ?
 
Enfin, quelles garanties sur ce dossier avons nous ? La Société European Xlab qui est le porteur du projet nous a-t-elle fournit une copie du brevet qu'elle détient pour garantir la réalité et la pérennité du projet ? En la matière et pour éviter les erreurs précédentes, il sera bien d'exiger toutes les pièces nécessaires et une transparence totale car moi, à la différence de mes amis socialistes ou communistes, du passé je ne fais pas table rase...
 
Je vous remercie,

dimanche 8 novembre 2015

TRACTAGE A BACCARAT

Ce Dimanche 8 Novembre, des frontistes emmenés par Dominique Bilde sont allés tracter à Baccarat pour soutenir notre savoir-faire Lorrain. 
 

Actions Militantes du FN54

Les équipes du FN en Meurthe-et-Moselle sont sur le terrain pour la campagne des régionales de Florian Philippot.
 
Pexonne avant l'arrivée de 50 migrants

Brichambeau

Gerbéviller

Collage a Vandoeuvre

lundi 2 novembre 2015

Communiqué du FN54 en réaction à la visite du Président Hollande à Vandoeuvre

 
Imposture Vandoperiene à la sauce hollandaise

Après l’accueil mitigé, voir chahuté du Président de la République en banlieues parisiennes, il fallait donner le change et racoler dans la diversité,  électorat censé acquis.
La cible du candidat à la présidentielle de 2017 déjà en campagne, Vandoeuvre, deuxième ville de Meurthe et Moselle avec plus de 40 nationalités et des logements sociaux arrosés par les subventions de la rénovation urbaine. Autre énorme avantage de cette commune, un maire socialiste rescapé de l’hécatombe des dernières municipales situé dans le seul département lorrain resté à gauche suite au « désistement républicain de l’UMP-UDI ».
Au programme, bain de foule et selfies avec des représentants de la diversité. Ensuite réunion publique avec une assistance sélectionnée parmi des dinosaures socialisants, Mathieu Klein en Chaperon et sous le regard bienveillant de l’UDI. Belle farce d’un supposé soutien populaire pour le Titanic des sondages.
Mais la mise en scène n’est pas terminée, il faut jouer la démagogie jusqu’au bout et partager le bonheur quotidien du peuple incarné par madame Brochet, infirmière à la retraite de 69 ans qui étrenne joyeusement son nouvel appartement.
C’est l’occasion d’une convivialité feinte autour d’un café, Hollande déclare qu’on y est presque mieux qu’à l Elysée, on laissera à Madame Brochet l’appréciation de la comparaison qu’elle ne pourra jamais vérifier. Entouré d’un aréopage UMPS l’appartement est bien étroit,  promiscuité qui aurait été l’occasion idéale pour poser les vrais questions celles qui importent à nos concitoyens au quotidien :   Le chômage, les montants des  retraites,  l’insécurité, l’immigration et le coût des soins et encore moins les 200000€ du Conseil Régional de Lorraine octroyés aux « migrants »… Mais la conversation n’ira pas plus loin. Il ne faut pas perturber la tranquillité du Président avec ces sujets. Madame Brochet en sera pour ses frais et au 20h on retiendra l’image tendre de ce moment de convivialité populaire. Le thé à la menthe chez les voisins tunisiens  sera éclipsé par les journalistes.

Objectif essentiel de cette gesticulation ? Rassurer les Français sur sa popularité ou bien se rassurer lui-même en vue des prochaines échéances.

Dominique Bilde
Secrétaire Départemental du FN54
Député Européen
Conseillère Régionale de Lorraine

Grégoire Eury
Tête de liste FN en Meurthe-et-Moselle pour les Régionales


Neutralité du net : le Front national continue de se battre pour la liberté des Français!

Alors qu'en France, la liberté sur internet ne cesse de reculer, notamment depuis  la loi "Big Brother " sur le renseignement[1], les députés Front National au Parlement européen se sont majoritairement positionnés en faveur du principe de neutralité du net en discussion au niveau des instances européennes depuis plusieurs mois. Les membres du groupe Europe des Nations et des Libertés ont ainsi voté mardi en séance plénière à Strasbourg un texte permettant le renforcement de l'encadrement de la politique commerciale des opérateurs du marché des communications électroniques afin de garantir ce principe de neutralité du net et de lutter contre les tentatives de discrimination menées par certains opérateurs.

Non seulement les élus du Front National continuent donc de se battre pour les libertés individuelles, mais encore ils ont taché de défendre la compétence des États-Membres en la matière.
Alors que le projet de marché unique numérique lancé par la Commission Junker met en péril ces libertés en favorisant, notamment par la réforme du droit d'auteur, la détention par les multinationales d'un monopole liberticide de la création, le Front national continuera de défendre toutes les libertés face aux tentations totalitaires d'une minorité.

Dominique BILDE
Députée Français au Parlement Européen
Membre de la Commission Culture