lundi 27 octobre 2014

Intervention de Dominique Bilde au Conseil Régional - Commissariat d'investissement (C2IME)

Séance Plénière du Conseil Régional de Lorraine
24/10/14
Intervention sur le C2IME - Dominique Bilde

Monsieur le Président, Chers collègues,
 
"L'essentiel pour moi, ce n'est pas ce que peuvent penser le comité Gustave, le comité Théodule ou le comité Hippolyte, c'est ce que veut le pays". Cette citation de Charles De Gaulle illustre parfaitement le dossier que le Conseil régional nous présente ici avec la création de ce Commissariat d'investissement à l'Innovation et à la Mobilisation économique (C2IME) qui ne ressemble qu'à une énième structure dont l'utilité est incertaine.
 
Mieux encore, on nous demande ici déjà l'attribution d'une subvention de fonctionnement d'un montant d'1,2 Millions €. J''ose espérer que désormais cela sera suivi d'actions concrètes et visibles pour la création d'emplois en Lorraine.
 
Il ne faudrait pas que de cette structure sorte une nouvelle innovation tel que le Skylander ou mieux encore, Terra Lorraine à Illange...
 
Je voudrais aussi vous demander, Monsieur le Président, s'il est possible de nous dresser une liste complète de toutes les structures régionales lorraines ayant compétence ou lien avec l'emploi et l'économie locale comme le C2IME ou encore l'Agence de Mobilisation économique.
Je souhaiterais aussi qu'il y soit joint le coût de chaque structure, les effectifs salariés, le bilan de la création d'emplois, ainsi que le bilan de la création et/ou reprise d'entreprise.
Enfin, j'aimerais, si cela est possible, disposer d'un ratio entre la dépense faite et ce que celle-ci a rapporté en termes d'emplois.
A la différence des bilans sur l'industrie du bois que je réclame régulièrement et qui me sont donnés partiellement, j'aimerais que ma demande puisse cette fois aboutir totalement.
 
Sur l'orientation même que le Conseil souhaite donner à ce Commissariat, je vois apparaître régulièrement dans les dossiers présentés (celui-ci n'échappant pas à la règle) une profusion de plus en plus marquée de mots et termes en langue anglaise.
 
Malheureusement, l'utilisation de la langue de Shakespeare n'améliorera pas ni notre compréhension, ni notre situation économique ou notre compétitivité; au mieux elle vous permettra de faire illusion dans les intitulés de cette structure dans laquelle ses membres "s'inscriront dans une relation "in house" ".  À titre personnel, je préfère utiliser le terme français pour qualifier ce type de contrat en quasi-régie ou en prestations intégrées.
 
Le Conseil Régional étant chef de file dans le domaine de l'action économique, vous souhaitez grâce à ce Commissariat "répondre à l'exigence de reconquête industrielle autour d'un modèle de développement durable qui permet d'ancrer la Lorraine sur un cycle positif de croissance et d'emploi. C'est sur cette ligne politique que le Conseil régional de Lorraine mobilise son territoire et contribue aux efforts de redressement productif de la France".
Dommage qu'Arnaud Montebourg ne soit plus Ministre de François Hollande, il aurait sans doute apprécié l'idée.
 
Néanmoins, force est de constater, que votre exigence risque de rester un vœux pieux.
Le Conseil Régional de Lorraine n'a pas les moyens, ni légaux, ni financiers de relancer l'industrialisation et la croissance économique à lui seul, cela doit relever d'une volonté et d'une politique nationales.
De plus, il ne peut y avoir de "croissance et de développement durable" tant que nous serons enfermés dans la logique économique ultralibérale qui domine aujourd'hui dans l'Union Européenne; logique d'ailleurs soutenue par les gouvernements successifs français dont celui de votre Président, François Hollande.
 
Face à la concurrence déloyale des pays à bas coûts (parfois au sein même de l'UE!), nous n'avons pas d'autres choix que de changer de modèle économique. Ce dernier n'ayant conduit qu'à plus de chômage, plus d'austérité, plus de précarité et moins de croissance. Il est vital de mettre en place des protections intelligentes aux frontières, de donner la priorité nationale à nos entreprises dans les marchés publics notamment pour les PME-PMI et TPE (comme cela se pratique tout naturellement aux États-Unis ou au Japon) et de supprimer la "directive détachement" (votée par le PS et l'UMP) qui permet de faire travailler des salariés étrangers à bas coûts instaurant ainsi une concurrence déloyale au profit, très souvent, de grandes Multinationales.
 
Je vous remercie.
 
 
 

jeudi 16 octobre 2014

Semaine Militante dans la 4ème circonscription

Jeudi dernier, étape à Bayon pour une distribution dans les boites aux  lettres du dernier tract “ Le Front National prêt à gouverner”
Samedi, collage à Lunéville, Jolivet, Sionviller, Crion, Benamenil, Bauzemont, Valhey, Serres, Drouville, Maixe et Deuxville.
 
Merci à tous les militants